Iridologie

Les premières traces de l'observation de l'oeil remonte à des temps très anciens: en Chine, en Egypte antique et chez les Esseniens. Dans l'antiquité grecque, Hippocrate (460-375 av-JC) énonçait "Tels sont tes yeux, tel est le corps".Plus tard, c'est le docteur Ignazt Von Peczely qui publiera la première carte (topographie iridienne). "L'oeil n'est pas seulement le miroir de l'âme, il est aussi le miroir du corps".

 

A sa suite de nombreux médecins poursuivront ce travail de recherche:Schlegel, Liljequist, Fortier Bernoville, Lindlahr, Jensen, Verdier, Rubin, Vauder, Vida, ...

Dans les années 1980, André Roux, initiateur de la Fédération Française des écoles de Naturopathie (aujourd'hui la Fena) transmet l'iridologie à de nombreux naturopathes.

 

Munie d'une lampe et d'une loupe spéciale, Myriam Pawly, se servira de l'observation de l'iris au cours du bilan de vitalité effectué lors du premier rendez-vous. Permettant une meilleure compréhension du corps humain, c'est un outil utile pour évaluer le terrain, la force vitale, les prédispositions fonctionnelles, le niveau et la nature des surcharges de l'organisme.